Les tribulations d’une chinoise en Torvisse

Grosse surprise aujourd’hui. Un client m’apporte cette copie chinoise de Fender Strat Malmsteen… manche « scaloppé » et tout le tralala, qu’il a eue (pour vraiment pas cher) dans un échange. Il arrive avec un jeu de pickups Seymour Duncan YJM Fury (vraiment très chers), me prévient qu’elle buzze de partout, le sillet a été coupé avec une chainsaw et pouvez-vous faire quelque chose avec ça?

C’est ça, un manche « scaloppé »…

Après les mises en garde d’usage, on ouvre la guitare et surprise… c’est du vrai bois. Il y a tellement épais de peinture qu’on ne saura jamais quel bois, mais enfin ce n’est pas de la rip pressée ni du contreplaqué. Le client décide alors de jouer le tout pour le tout  : on va installer les pickups et changer tout ce qui vient avec, pots, switch, filage, tout.

Le tremolo est de la bouette alors il est décidé qu’il sera changé ultérieurement si la résultat global est positif.  Les frets sont installés tellement inégalement qu’il aura fallu en coller quelques-uns et asseoir bien au fond tous les autres ou presque. On avisera si ça ne tient pas et qu’ils ressortent, auquel cas ce sera la colle pour chaque fret et un nivelage complet, mais pour l’instant ça passe. Attendons de « voir » comment ça va sonner.

Oups.

Ah tiens, le pickguard n’entre plus dans le trou… qui est trop petit pour les pots d’adulte que j’ai installés. On sort la toupie pour agrandir la cavité. Oups, la switch est… trop haute et elle est bien assise sur le fond de la guitare!?! Re-sort la toupie pour lui faire de la place.

Nouvelles cordes, ajustement de tout ce qui s’ajuste, enwouèye dans le Marshal… et…

Cibole. 

Ça sonne l’enfer et ma foi, ça joue super bien cette planche!

Vroom.

Le sympathique client, qui avait récemment essayé une vraie Malmsteen et n’avait pas été impressionné est aux anges, et je suis un peu troublé. J’aurais presque aimé mieux pouvoir lui dire voilà tu vois, la copie chinoise ce n’est pas seulement pas très moral, c’est aussi de la bouette. Mais non, tout est bien qui finit mieux que prévu. Troublé je suis. 😉

J’imagine que cette chinoise aura bientôt un trémolo de qualité et un sillet digne de ce nom… d’ici là j’ai un client heureux je crois!

Le chauffage est reparti, les guitares souffrent

Et en même temps qu’arrive le chauffage de votre résidence, votre guitare commence à avoir mal à la vie.  Le bois s’assèche et se met à travailler, et à défaut de conserver votre instrument en zone à humidité contrôlée, les ajustements de votre guitare en souffriront. La touche devient plus haute qu’à l’habitude, ou au contraire les cordes se rapprochent tellement du manche que la guitare buzze un peu partout sur le manche. Il faut faire quelque chose!

Continuer la lecture de « Le chauffage est reparti, les guitares souffrent »

Sauvée!

En voici une qui n’a pas eu de chance au début de sa vie… Cette belle Strat Highway One de deuxième génération de Fender, un excellent rapport qualité-prix, a fait l’objet d’un tirage au sort lors d’un événement bien connu.  Malheureusement, comme c’est souvent le cas en de telles circonstances, elle s’est retrouvée entièrement couverte des autographes des artistes participant au festival. Continuer la lecture de « Sauvée! »